Liste des MVNO en Afrique

MVNO ( Mobile Virtual Network Operator)

Bien qu’ils ne disposent pas d’un réseau radio en propre, les MVNO sont des opérateurs à part entière, qui maîtrisent la conception et le lancement de leurs offres commerciales, et sont pleinement responsables de la fourniture des services de communications mobiles à leurs clients. Ils se greffent sur les MNO (Mobile Network Operator).

Pays

Nom du MVNO

Nom de l’opérateur hôte

Site web

Sénégal

Kirène

Orange

http://www.kireneavecorange.sn

Sénégal

Toubatel (Touba Mobile)

Expresso

http://toubamobile.com

Cameroun

 Set’ Mobile (Eto’o Telecom)

Camtel, MTN Cameroon et Orange Cameroun

http://www.setmobile.com

Madagascar

Blueline

http://www.blueline.mg

Afrique du Sud

Virgin Mobile

Cell C

http://www.virginmobile.co.za

Afrique du Sud

Hello Mobile

Cell C

http://www.hellomobile.co.za

Togo : Le marché des télécommunications

Le Togo est un pays d’Afrique de l’Ouest dont la population est estimée en 2010 à environ 6 millions d’habitants pour une densité de 95 hab/km². Avec 56 785 km², le Togo s’étire sur 600 km du nord au sud avec une largeur n’excédant pas 100 km. Cette superficie n’empêche pas le Togo d’être reconnu pour la grande diversité de ses paysages (une côte de sable fin bordée de cocotiers au sud, des collines, des vallées verdoyantes et des petites montagnes dans le centre du pays, des plaines arides et de grandes savanes plantées de baobabs au nord).

L’économie togolaise se repose sur plusieurs domaines dont le marché des télécommunications auquel nous allons nous intéresser. Comme bien de pays africains, le Togo souffre bel et bien d’une fracture technologique mais demeure un marché promoteur. Force est de constater que la population togolaise a accru sa potentialité de consommation ces dernières années malgré les climats socio-politique.

Le marché des télécommunications est détenu par trois opérateurs :

  • Togo Telecom : l’opérateur historique qui détient le marché des fixes et sans fil. Estimation du nombre d’abonnés actifs : 1.100.000 d’abonnés.
  • Togo Cellulaire : il fut le premier opérateur mobile. Estimation du nombre d’abonnés actifs : 1.500.000 d’abonnés.
  • Moov – Etisalat Togo : de Telecel à Atlantic Telecom, il passe de Moov à Etisalat et partage le marché des réseaux mobiles avec Togocel. Estimation du nombre d’abonnés actifs : 1.300.000 d’abonnés.

Le marché restreint des télécommunications longtemps resté fermé est enfin ouvert à d’autres opérateurs mais virtuels.

Les télécommunications au Togo, à l’instar des autres pays en développement, souffrent d’accès au haut débit, des coûts élevés, de développement des services de contenus adaptés aux réalités et d’infrastructures technologiques. Les nombres d’utilisateurs des différents réseaux ont constamment augmenté et notons que plus de la moitié de la population utilise les trois réseaux pour trafiquer en voix comme données. La communication est un outil utilisé par tout togolais dans les ménages, au travail, au marché bref partout pour échanger avec les autres ici et à l’étranger.

Les services basiques fournis sont la voix, le SMS et la data, viennent ensuite quelques services à valeur ajoutée peu diversifiés à travers les équipements mobiles et sans fil tels que les téléphones, smartphones, tablettes, clé USB data …

Les télécommunications sont devenues une nécessité très importante pour la population togolaise quelque soit le niveau de vie et les bourses des consommateurs. Le fixe et le sans fil sont plus utilisés à la maison, en milieux professionnels, dans les centres commerciaux et aux Cybers. Sur trois (03) togolais, un (01) utilise en minimum, à lui seul trois équipements mobiles destinés aux trois réseaux et ce activement.

Aujourd’hui tous ces trois opérateurs tendent à partager le marché équitablement en services voix comme data. Mais il est impératif de souligner que la qualité des réseaux, les services à valeur ajoutés proposés et les coûts ne satisfont pas à cet effet les consommateurs avides d’accueillir d’autres opérateurs plus factuels et plus concurrentiels.

MVNO : Mobile Virtual Network Operator

What is a Mobile Virtual Network Operator (MVNO) ?

An MVNO is a business model that emerges when the traditional mobile value chain is ruptured. Therefore, new players can participate in the
mobile value chain and extract value leveraging their valuable assets. The traditional mobile value chain can be separated into two main areas: 1.-
Radio access network that is exclusively exploited by mobile network operators, moreover it requires a license granted by the regulatory
authority to use the spectrum, and 2.- the rest of the elements required to deliver the service to the customers. As it is shown in the exhibit 1, this
second area of the value chain includes: the operation of the core network (e.g. switching, backbone, transportation, etc.), the operation of the value added services (e.g. SMS, voicemail, etc.), the operation of the back office process to support business process (e.g. subscriber registration, handset and SIM logistic, billing, balance check, top-up network, customer care, etc.), the definition of a mobile value offer and the final delivery of the products and services to the client through the distribution channel. It is in this second area of the value chain where other parties can participate by innovating, operating or selling mobile services.

MVNO business models

The different business models in the MVNO market are based on how the value chain is restructured. Therefore, four main business models that
emerge are: Branded Reseller, Light-MVNO, Full-MVNO and Network enablers (Exhibit 2).

Branded reseller is the lightest MVNO business model, where the venture just provides its brand and, sometime, its distribution channels. While the mobile network operator (MNO) provides the rest of the business, from access network to the definition of the mobile service offer. This is the model that requires the lowest investment for a new venture, therefore the fastest to implement. However, most of the business levers remain with the network provider (MNO or MVNE). Therefore, the new venture has a very limited control of the business levers and value proposition of the service.

Full-MVNO is the most complete model for a new venture, where the mobile network operator just provides the access network infrastructure and, sometimes, part of the core network, while the new venture provides the rest of the elements of the value chain. This MVNO business model is
typically adopted by telecom players that could gain synergies from their current business operation.

Light-MVNO is an intermediate model between a branded reseller and a full-MVNO. This model allows new ventures to take control of the marketing and sales areas and, in some cases, increase the level of control over the back-office processes and valued-added services definition and operations.

Network enablers, typically known as Mobile Virtual Network Enablers (MVNE), this is a third party provider focused on the provision of infrastructure that facilitate the launch of MVNO operations. An MVNE can be positioned between a host MNO and an MVNO venture to provide services ranging from value added services and back office processes to offer definition. MVNEs reduce the entry barriers of MVNO ventures, given that an MVNE aggregates the demand of small players to negotiate better terms and conditions with host MNO. They pass on some of these benefits to their MVNO partners. Moreover, the all-in-a-box approach to launch an MVNO through a MVNE has accelerated, even more, the explosion of the MVNO market. Some MVNE models are also called Mobile Virtual Network Aggregator (MVNA), depending on the range of services offered or whether they aggregate different host MNOs. MVNE models range from telco-in-a-box offering, where the MVNE just offers core network, value added services and back office services, to full MVNE as shown in the exhibit 2.